mX_Aquino répond aux questions de FIFA Soccer Blog France 1

Publié par sur

Interview : Aquino, champion du monde ESWC

Comme vous le savez depuis maintenant une bonne semaine, nous avons l’honneur d’avoir un nouveau champion du monde Français en la personne d’Adrien Viaud.

Un bien beau champion qui a accepté de répondre à nos questions pour votre plus grand plaisir !

FSB France : Commençons de manière traditionnelle, peux-tu te présenter rapidement à nos visiteurs ?

AV : Bonjour à tous, je m’appelle Adrien, j’ai 23 ans et j’habite sur Nantes. Je suis sur le circuit Offline de FIFA depuis un peu plus d’un an et membre des mythiX depuis début 2011.

FSB France : Quelques jours après ton sacre, tu réalises enfin ce que tu as fait où tu es encore sur ton petit nuage ?

AV : C’est du 50 / 50… Je réalise quand je vois la fierté de ma famille, de mes proches ou encore lors des sollicitations extérieures. J’avoue tout de même être encore sur mon petit nuage et avoir du mal à me motiver pour jouer des matchs en réseau. L’envie de retrouver le main stage est omniprésente.

FSB France : Pour revenir rapidement sur la compétition, tu fais quasiment le parcours parfait avec juste une défaite en poule. Ça fait quoi de survoler une telle compétition ?

AV : Survoler est un grand mot, je pense avoir plus maitrisé que survolé mes matchs. J’ai su tenir pendant mes temps faibles et tout de suite concrétiser mes temps forts ce qui, je pense, est la base pour remporter une compétition. Le fait de jouer en France a aussi été un plus pour moi. À chaque but marqué sur la scène, on ressentait la pression du public et je sentais mes adversaires s’agacer.

FSB France : As-tu douté sur un match ? Si oui, lequel ?

AV : J’ai pas vraiment douté, ce n’est pas dans mon tempérament. J’ai fait une saison assez complète en étant sur de mon jeu. Néanmoins, il m’a toujours manqué ce petit plus de réussite ou de chance. À mon plus grand bonheur, la réussite était de mon coté pour la plus importante des compétitions de cette année.

Dès les matchs de poule, j’ai senti qu’il se passait quelque chose et que si je restais concentré sans me disperser, j’irais au bout. Peut être la demi-finale aller ou je suis longtemps mené 1 à 0 et ou j’ai vraiment eu beaucoup de mal. Je savais néanmoins que les matchs retour sont mon point fort et que si je limitais la casse, j’irais en finale.

FSB France : Tu as joué avec Chelsea durant la compétition. Pourquoi ce choix ?

AV : L’équipe de Chelsea est réputée comme l’équipe la plus physique du jeu. À ce niveau là, les matchs se jouent sur des détails et je préfère avoir un contre favorable pour moi…

FSB France : Choix qui s’avère particulièrement judicieux, notamment en finale. Petr Cech t’a bien aidé sur cette rencontre…

AV : À la sortie de la finale, j’ai tout de suite voulu remettre les choses à leur place. En clair , pour moi, mon adversaire joue vraiment mal les coup, à part le poteau et le corner que Cech arrête.

C’est bien pour le spectacle et les spectateurs mais les connaisseurs sont tous d’accord avec moi la dessus. Mon adversaire a aidé Cech à briller et je pense que le fait d’être mené dès le début du match a influé sur son stress. C’est pourquoi il se précipitait dans la majorité de ces frappes.

FSB France : Tu t’es beaucoup entrainé pour cette compétition ou tu t’es plutôt réservé ?

AV : Alors, on me pose beaucoup la question puisque pour la majeur partie des gens pense qu’il suffit de jouer beaucoup à FIFA pour être fort. J’ai joué a FIFA 12 quand il est sorti sans trop m’impliquer mais pour jouer avec mes potes. Je me suis vraiment impliqué dans la compétition quand le tirage des poules a été effectué, c’est-à-dire trois jours avant le début du tournoi. J’ai joué une vingtaine de matchs contre d’autres joueurs qualifiés ainsi que 7 ou 8 match à l’hôtel samedi soir pour retrouver les sensations de FIFA 11 et apprendre à centrer.

FSB France : Rapidement, toi qui a vécu ça de l’intérieur, comment as-tu trouvé l’organisation de cette phase finale ?

AV : Cette année, j’ai eu la chance d’aller jouer en Angleterre et aux Pays-Bas. L’organisation était du même standing. Seul petit bémol, il n’y avait pas de mise a jour. On a donc du jouer avec la version de sortie du jeu même si, au final, cela ne m’a pas trop dérangé.

FSB France : La compétition terminée, tu t’es envolé rapidement pour Londres pour un tournoi sur FIFA 12. La transition n’a pas été trop difficile ?

AV : Je suis rentré chez moi trois jours puis reparti en direction de l’Emirates d’Arsenal pour un gros tournoi. Les meilleurs joueurs d’Allemagne, d’Angleterre et des Pays-Bas étaient notamment présent.

Je connais les bases de ce nouveau FIFA mais pas plus que ça. L’objectif était vraiment de me jauger sans entrainement pour voir les points à ‘’ travailler ‘’. Même s’il y a pas mal de nouveautés, un jeu de foot reste un jeu de foot et les clés d’un match n’ont pas changé. Je finis second de ma poule de neuf derrière mon coéquipier Juliano mais me fait éliminer en 1/8 de finale du Winner bracket contre le futur vainqueur. Puis en Looser bracket contre mon autre coéquipier Maniika.

FSB France : Qui dit nouvelle saison, dit nouveaux objectifs… Avec ton titre de champion du monde, tu as tout de suite était très haut. Tu vises quoi désormais, la FIWC ?

AV : On ne va pas se mentir, l’objectif est double, la FIWC garder le titre ESWC. Les objectifs sont très hauts mais c’est comme ça qu’on avance. Je signe de suite pour effectuer la même saison que cette année !

FSB France : Et d’un point de vue collectif ? Quels sont les objectifs des Mythix pour cette année ?

AV : Vu la qualité de l’équipe, l’objectif est d’être présent et de remporter les grandes compétitions française. On a la chance d’avoir les qualités pour pouvoir tous en remporter une, on ne se repose pas sur un seul joueur. Au niveau mondiale, on veux clairement envoyer plusieurs joueurs à la FIWC ainsi qu’à l’ESWC. Je serai à fond derrière eux pour les qualifications.

Chez mythiX, on a la chance de pouvoir faire les tournois qui sont proposés en Europe. Là aussi, l’objectif est de remplir le, déjà bien garni, palmarès. Comme tu peux le voir, faire des places d’honneur et de la figuration n’est pas dans nos plans.

FSB France : Un grand merci à toi pour cette interview et bon courage pour tes futures compétitions !

AV : Merci pour la sollicitation, c’est toujours un plaisir. On a besoin de tout le monde pour faire évoluer l’esport et faire changer les mentalités.

Je profite de l’interview pour remercier mon équipe, la mythiX, sans qui je ne serais pas arrivé a ce niveau. Vous pouvez d’ailleurs suivre notre actualité sur le site de la mythiX !

Merci aussi à Winamax, VIG, Bum’s, Serverox, la Fnac, Go Sport, EA SPORTS, WEETRAX pour le soutien qu’ils nous apportent.

Et un grand merci a tous ceux qui ont suivi les matchs, j’ai eu beaucoup de retour et ça fait vraiment plaisir, une pensée pour AFM, tous mes amis et ma famille.

Un grand merci donc à mX_Aquino pour ses réponses !

Vous pouvez d’ailleurs retrouver deux matchs d’Aquino sur FIFA-Fuma.com, cela devrait intéresser les petits curieux qui veulent voir un champion à l’œuvre !

Related posts:

  1. Adrien Viaud champion du monde ESWC FIFA 11
  2. FIFA 12 vu par le champion de France
Participez à la discussion